De l’avant-retouche

Au dessus, le fichier brut. En dessous, le fichier développé.

Entre la prise de vue et la diffusion de la photographie, on distingue deux étapes dans le traitement : le développement, et la retouche.

Le développement consiste d’abord à combiner des modifications telles que balance des blancs, teinte, exposition, restauration, luminance, noirs, luminosité, contraste, clarté, afin de dégrossir le travail. Puis viennent d’éventuels redressement, recadrage, débruitage et renforcement… dont l’essentiel est effectué ensuite sur le fichier dynamique obtenu, grâce à des filtres qui permettent de travailler avec plus de précision sur le développement.

Notons que pendant cette première étape à aucun moment les pixels de l’image n’ont été modifiés individuellement : il s’agit exclusivement de réglages généraux et de filtres dynamiques appliqués globalement. Ces clichés restent donc des “originaux”, non encore retouchés. En effet, la retouche n’est effectuée qu’ensuite, sur le fichier pixelisé (ou statique), pour effectuer des distinctions de zones sur l’image, ou des corrections ponctuelles par exemples.

Ernesto Cardenal

Al perderte yo a ti tu y yo hemos perdido :
Yo por que tú eras lo que yo más amaba
Y tú por que yo era el que te amaba más.
Pero de nosotros dos tú pierdes más que yo :
Porque yo podré amar a otras como te amaba a ti,
Pero a ti no te amarán como te amaba yo.

“Epigramas”, Antologia Esencial, Ernesto Cardenal, LOM Ediciones, Santiago de Chile, 2009

Photographie en licence CC-by-sa disponible sur Wikimedia Commons.